30/05/2006

Voici le relookin de mon chien

AVANT

 

Caractéristique: cocker américain noir agé de 2 ans

 

Style actuel: il porte une long robe noire large pas très propre et malodorante 

 

Caractère: dynamique, adore se rouler dans l'herbe et jouer au ballon dans le jardin.

 

 

 

 

 

APRES

 

 

 

Nous lui avons fait une coupe de sport plus adapté à sa personnalité. Il adore son nouveau look. MOI AUSSI! C'est beaucoup plus facile pour l'entretenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

22:17 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/05/2006

Un lundi de bonne humeur!

7h50 je dépose mon petit prince chez sa nona.

8h00: Au boulot

 

Je suis assistante sociale diplomée depuis déjà 4 ans (comme le temps passe vite!).

Je travaille dans une école secondaire technique et professionnelle. Je ne dépends pas d'un CPMS.Je suis engagée dans le cadre de la discrimination positive. Ma mission première est de lutter contre le décrochage scolaire des élèves (il y en a beaucoup!!). J'anime une école des devoirs.

 

J'ai mis en place depuis l'an dernier une session de préparation aux examens pour les élèves de 1ère et 2ème année. Début décembre et fin mai, celle-ci ouvre ses portes aux élèves intéressés. Je les aide à réviser, mettre les cours en ordre, relativiser,...

 

Aujourd'hui, j'ai révisé avec eu la conjugaison. C'était super. Ils ont très vite retenu les notions importes. Je suis vraiment contente de mon travail. J'ai passé une journée très enrichissante. C'est très valorisant.

 

Pas le temps de souffler. 16H40 Conseil de participation. C'était très intéressant!

 

18h30 je quitte le travail pour passer prendre mon petit bonhomme chez les parents de mon époux.

 

Quel bonheur de retrouver son petit prince en pleine forme et toujours souriant!!

19H je lui donne son soupé. J'adore! Il mange super bien et il rit encore.Ce petit homme avait trop faim pour attendre. Il a donc mangé chez sa nona.

 

19h30 enfin rentrée à la maison je décide de profiter de ma petite famille. Mon mari fait le repas du soir qu'il fait si bien!

Et moi je joue avec mon fils à la "baballe". Il me fait des bisous, m'arrache les cheveux,... Il me rappelle la chance que j'ai d'être auprès de lui et d'avoir eu le bonheur de me marier et de l'avoir mis au monde.

 

Malgré mes difficultés et mes petits coups bas, je suis une jeune femme de 25 ans comblée et super heureuse. Je remercie la vie pour ce beau spectacle dans lequel je suis actrice.

 

La fee

 

PS: même s'il n'était pas visible le soleil était présent dans mon coeur pour cette journée.

 

 

 

 

20:08 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/05/2006

Frustration!!!

Maintenant que suis plus adulte et responsable je me renseigne sur les différents traitements que j'ai reçus.

 

Je suis extrêment frustrée du résultat de ma recherche. Les médecins ne sont soit pas très au courant des séquelles de l'ami hodgkin ou soit ils sont peu honnêtes.

 

Lorsque je me rends chez les médecins pour obtenir un nom sur les douleurs et la fatigue que je rencontre je demande s' il n'y aurait pas un rapport avec mon passé. Ils me répondent que non car cela fait plus de 7 ans. Mais pourtant, mes recherches me signalent le contraire:

 

"La chimiothérapie utilise, dans des combinaisons et des doses variables, les produits qui ont permis les premières guérisons des stades disséminés grâce au MOPP (chlorméthine, vincristine, procarbazine, prednisone), utilisé dès 1965, et à l’ABVD, association aussi efficace et moins toxique, combinant une anthracycline, la doxorubicine, de la bléomycine, de la vinblastine et un agent aklylant, la dacarbazine. Le taux élevé de guérison conduit à une « désescalade thérapeutique » pour réduire la toxicité immédiate et retardée du traitement.
La guérison est en effet obtenue dans 90 % des formes localisées, les plus nombreuses, par l’association standard de chimiothérapie et de radiothérapie de durées et intensités plus fortes pour les cas les plus graves. Dans les maladies disséminées la chimiothérapie est prépondérante et la radiothérapie n’est utile que dans les cas où la rémission initiale a été partielle. Actuellement, plus de 70 % des formes disséminées sont guéries, grâce à l’utilisation de fortes doses de chimiothérapie (BEACOPP « escaladé »). Cependant, les sujets guéris présentent, dans 10 à 40 % des cas, selon l’importance du traitement, des complications tardives potentiellement mortelles. Ces complications sont dominées par deux types de risques : survenue plus fréquente d’un deuxième cancer dont le risque cumulatif est de plus de 20 % dans les 20 ans qui suivent le traitement : leucémie aiguë myéloïde ou myélodysplasie (chimiothérapie) et plus fréquemment tumeur solide (radiothérapie) ; complications cardiaques (radiothérapie), surtout infarctus myocardique et défauts valvulaires. Les facteurs aggravants évitables doivent être contrôlés absolument (hypothyroïdie, tabac, surpoids, hyperlipémie...). Ces complications sont responsables de plus de la moitié des décès au total et de la majorité d’entre eux après 15 ans de suivi ; ils expliquent que malgré des taux de guérison élevés la survie 15 ans après le diagnostic ne dépasse encore guère 75 % pour les formes localisées et 65 % pour les disséminées. La toxicité sur les gonades a un impact psychologique important chez une personne jeune quand elle entraîne une stérilité. Dans les deux sexes et à tout âge, une consultation spécialisée est indispensable avant le début du traitement à titre préventif ou palliatif ; en particulier chez l’homme et le garçon pubère, une autoconservation (cryopréservation) de sperme s’impose.
En somme, les excellents résultats actuels conduisent à limiter les explorations et les traitements à ce qui est strictement nécessaire dans chaque cas suivant son pronostic, sans compromettre les chances de guérison, cela pour préserver la qualité de vie des malades, et leurs chances de survie à long terme.
Voir aussi Journal intime, Dinu Lipatti, Une autre naissance"

 

 

 

 

 

J'ai vraiment le sentiment de ne pas être prise au sérieux par les personnes qui selon moi sont les plus aptes à me rassurer et me soigner!

J'ai des troubles du rythme cardiaque (fibrilation). Il y en a assez!!!!!!! JE VAIS METTRE LES PIEDS DANS LE PLAT!!!!!!

 

Je me documente un max pour pouvoir argumenter et me défendre. Je sais que c'est mon traitement qui m'a changé. Je n'étais jamais comme ça avant. Pas de douleur, pas de fatigue, par de trouble du rythme cardiaque, pas de perte d'équilibre.

 

 

LA FEE

 

22:34 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/05/2006

ENCOURAGEMENT

Depuis l'âge de 23 ans, je vie beaucoup mieux. J'ai appri à accepter mon passé.

Le 21 mars 2005 ma vie est remplie de sourires. Je suis devenue maman d'un beau petit garçon. Quel bonheur de pouvoir enfanter.

 

L'une de mes plus grandes craintes étaient de pas pouvoir avoir d'enfant. La seconde, était la peur de ne pouvoir assumer.

 

En effet depuis que j'ai eu cette maladie (hodgkin) je suis beaucoup plus vite fatiguée qu'avant. J'ai parfois des crises de déprimes, spasmophilies, douleurs dans le corps,...

Je me suis fortement étonnée. Depuis que mon fils est venu au monde, j'assume énormément de choses à la fois. Je ne me mets pas dans le divan avant 21h30. Mais il faut souligner que j'ai un époux qui m'aide tous les jours.

 

Ce petit texte pour encourager les personnes intéressées.

 

 

LA FEE

16:34 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

J'ai vu mon mode d'ado s'écrouler

Pourquoi utiliser de tels mots

Je comprenais, j’étais ado

L’annonce nous a mis face à la réalité

Personne ne pouvait plus l’éviter

 

J’ai vu mon monde d’ado s’écrouler

Ma vie mouvementée va soudain changer

Et dans mes pensées innocentes

D’étranges images me hantent 

Très vite, j’imagine le pire

A personne je n’ose le dire

Mon testament…, j’y pensais

Juste au cas ou ça arriverait  Devant famille, de pleurer je me retenais

Devant ami(e), la forte je faisais

Aidé par mes parents et mes proches

Force et espoir ont effacé mes idées moches

 Longtemps je me suis questionnée

Pourquoi moi, l’avais-je méritée

Ainsi le drame sur nous s’était penché

 J’ai quitté mon corps d’adoMais tout n’est pas closAprès la tornade, les séquellesParfois inexplicables mais réelles  7 ans maintenant que je suis « renée »Plein d’espoir, à la vie je suis accrochéeMalgré mon malheurEn moi persiste le bonheur 
ip38xxbl2zlvqnvuvrrm55kqi6La fee (récit de vie)

 
      

Ce qu’est la fibromyalgie ?

L’affection connue maintenant sous le nom de fibromyalgie n’est pas récente. Elle peut affecter les malades de plusieurs façons.On donne à la fibromyalgie le nom de syndrome plutôt que de maladie puisqu’elle est reconnue par un nombre de symptômes plutôt que par une anomalie précise.Cette affection atteint 2 à 4% de la population, dont 90% de femmes par rapport à 10% d’hommes. Elle semble plus répandue qu’on ne l’a cru chez les personnes âgées.Le nom « fibromyalgie » vient de « fibro » qui veut dire tissu fibreux, comme les tendons et les ligaments, de « my » qui veut dire muscle, et « algie » qui signifie douleur. Comme son nom l’indique, la fibromyalgie affecte donc principalement les tissus mous du corps.Bien qu’appelée longtemps fibrosite, c’est maintenant le nom fibromyalgie qui est utilisé quasi partout. En France on l’appelle encore parfois : « Syndrome Polymyalgique Idiopathique Diffus » ou « SPID ». Ce terme représente le caractère polyalgique de l’affection. En Afrique, elle s’est appelée totalgie ; pour beaucoup de patients cette appellation est très réaliste.La fibromyalgie a finalement pris sa place en médecine. Bien que décrite en détail en 1850 par un Anglais sous le nom de « rhumatisme musculaire », et en 1904 sous le nom de « fibrositis », on a prêté peu d’attention à la fibromyalgie dans la recherche jusqu’il y a peu.Cependant, l’intérêt porté à cette condition musculo-squelettique douloureuse et assez répandue a augmenté de façon étonnante. En 1985, très peu d’articles sur la fibromyalgie étaient publiés. En 1990, il y en avait plus d’une centaine. Maintenant on en trouve dans des livres, des revues et sur internet. Il y a également des congrès et des conférences sur le sujet.La fibromyalgie n’est pas un syndrome évolutif. Cette affection peut se présenter à des degrés divers : on peut être légèrement, modérément, sévèrement ou très sévèrement atteint.Les symptômes principaux en sont des douleurs diffuses, de la raideur musculaire et des troubles du sommeil accompagnés de fatigue.

10:04 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/05/2006

LE CIEL EST TRISTE

     '

Je constate que pour le moment que la nature ne fait rien pour nous donner le moral et du punch.

Suite à la grise mine de notre ciel, je me sens fatiguée et des douleurs réyonnent dans mes bras et mes jambes. Je me sens très nerveuse.

 

Il y a 2 ans, je souffrais de ses symptomes de journalièrement. Après plusieurs examens, les médecins ont diagnostiqué une maladie appelée : FIBROMIALGIE accompagnée de SPASMOPHILIE.

Depuis, je gère et j'assume.

Cependant, lorsqu'il fait gris aussi longtemps et que le moral est à la baisse, je ressents ces symptomes.

 

Pour y faire face, je prends des antidépresseurs et du magnésium.Est-ce que certains d'entre vous connaisse cette maladie? Et comment font-ils pour se soigner?

 

J'attends que le soleil me réchaufffe et colore mes idées.  

'

     ''

Pour toutes les personnes en manquent de couleurs:

"Ciel en couleur" by Joan Miró, ca. 1968

Gouache/watercolor, 28 x 26 inches (framed)

 

 

L'image « http://www.austererfineart.com/images/palm%20desert/paris/BIGJMiro%200406%20Ciel%20%20en%20couleur%2075dpi.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

 

21:51 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

localisation (torax)

Le mien se trouvait identiquement au même endroit. Il mesurait 7cm de diamètre.

15:02 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

breve présentation

Il y a maintenant 7 ans, je me suis battue contre la maladie d’hodgkin. J’ai été soignée par chimiothérapie et radiothérapie. Ce fut un cap très difficile à passer. Aujourd’hui, j’ai encore des séquelles physique et psychologique (j’en parlerai plus tard).  

 

Depuis cette étape de ma vie, j’ai complètement changé. Ma façon de voir la vie est totalement différente. J’adore la vie !!!!

Je suis toujours de bonne humeur, j’apprécie les fleurs, les oiseaux,… comme je ne l’aurais imaginé. Depuis l’âge de 19 ans (ma guérison) je suis « « née » !!!

 

A bientôt  vivre

14:49 Écrit par la fee | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |